L’enseignement supérieur sera marqué par d’audacieuses réformes, selon le ministère

05-10-2017 à 12:10:00

Cotonou, 05 Oct. (ABP)- Le directeur de cabinet du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Bienvenu Koudjo a annoncé ce jeudi à l’occasion de la rentrée solennelle universitaire 2017-2018 à l’université d’Abomey-Calavi, qu’au regard des défis à relever “l’enseignement supérieur sera marqué par d’audacieuses réformes”.

S’exprimant en présence de la communauté universitaire, le directeur de cabinet du ministre a indiqué que le nouveau paysage de l’enseignement supérieur exige entre autres, “la fin de la gratuité des inscriptions dans les universités publiques, une nouvelle procédure de recrutement du personnel enseignant, la création d’une agence qui veillera à la qualité des enseignements qui seront donnés dans les universités publiques”.

Il a appelé à cet effet ses concitoyens à considérer les nouveaux frais d’inscription comme leur contribution individuelle à la constitution de moyens plus importants pour l’amélioration des conditions de vie et de travail sur les campus universitaires, car, ajoute-t-il, “rien de beau ne se construit dans la gratuité”.

M. Koudjo a précisé qu’il est temps de faire des universités, des lieux de formation susceptibles d’apporter des contributions au développement économique social et culturel.

Au nom du corps enseignant, le professeur Daouda Mama a sollicité de l’équipe rectorale, la mise à disposition à temps de rétrocessions aux entités de l’UAC, l’amélioration de la régularité et la disponibilité de l’électricité de l’eau et de l’internet sur les différents campus de l’UAC, la mutualisation des ressources humaines et du matériel pédagogique pour faciliter la mise en œuvre du système LMD et améliorer la gestion des résultats académiques au niveau des entités de l’UAC.

Le Recteur Brice Sinsin, après avoir rappelé les grands défis qui ont été relevés au cours de l’année académique écoulée, a lancé un appel à la communauté universitaire pour une élection rectorale apaisée.

« Que la nouvelle équipe rectorale soit élue vraiment sur la base de son programme d’action. Que les problèmes interpersonnels soient mis de côté », a-t-il dit.

 « Vous devez former les esprits sans les conformer. Vous devez les enrichir et éviter de les endoctriner. Vous devez les armer mais ne les enrôlez pas dans une armée, vous devez communiquer une force pour construire la propre force de vos apprenants. Vous devriez les séduire pour les amener à leur propre vérité, donnez le meilleur de vous-mêmes à vos apprenants mais sans jamais attendre ce salaire qu’est la ressemblance. Laissez-les aller plus loin », a conseillé le Recteur Brice Sinsin aux enseignants du supérieur.


ABP/AE/DKJ