Crise au Togo : cinq chefs d’État africains pour une mission de bons offices

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres  a initié une mission de cinq chefs d’État ouest-africains à savoir, les présidents du Bénin, du Burkina Faso, du Ghana, de la cote d’ivoire et du Niger,  pour une nouvelle démarche afin de trouver un consensus entre les parties sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles dans la paix au Togo.

Ces chefs d’États devront se rendre au Togo pour rencontrer  des responsables de l’opposition et du parti au pouvoir, des dirigeants d’organisations de la société civile et les ambassadeurs accrédités dans le pays.

En outre, la réclamation des réformes constitutionnelles et institutionnelles a pris une nouvelle tournure entre les acteurs de l’opposition et celui du parti au pouvoir car le gouvernement a fait adopter  un projet de la loi à l’Assemblée Nationale qui a été  voté au 2/3 par les députés, de même que la voie à la tenue d’un referendum alors que le partie de l’opposition exige le retour à la constitution de 1992.

« Le président ghanéen Nana Akufo-Addo,  mandaté par ses pairs du groupe des 5 a déjà pris contact et échangé avec certaines parties prenantes de la crise et poursuivra les consultations dans les jours à venir », rapporte l’agence Ecofin

Il est à savoir que le secrétaire général de l’ONU a pris cette nouvelle initiative dans l’objectif d’éviter que le Togo qui ne bascule dans des tensions.