Trump et l’Iran : attention, danger

Donald Trump ne devrait pas certifier l’accord sur le nucléaire iranien de 2015

Avant la fin de la semaine, Donald Trump devra avoir décidé s’il certifie ou non l’application correcte de l’accord signé en 2015 par tous les membres du Conseil de sécurité plus l’Allemagne. Un accord par lequel Téhéran s’est engagé à renoncer à tout projet nucléaire militaire en échange d’une levée progressive des sanctions économiques qui étranglaient son économie. Le président est en effet tenu par le traité signé à Genève d’avaliser tous les trois mois la bonne volonté de Téhéran. Bien qu’il ait toujours qualifié l’accord de Genève de « pire traité » jamais conclu par les États-Unis, il a accepté de le certifier par deux fois.

Mais aujourd’hui, en dépit du rapport favorable rendu par l’AIEA, l’autorité internationale dont les inspecteurs sont chargés sur le terrain de contrôler l’exécution de l’accord, Trump semble décidé à refuser de donner une nouvelle fois son feu vert et à déclarer que l’accord « n’est pas dans l’intérêt de l’Amérique ». Jeudi dernier, avant une réunion avec les chefs d’état-major des armées, le président a affirmé que «  l’Iran ne respectait pas l’esprit du traité ». Ajoutant : «  Vous allez en entendre parler très rapidement.  »

Pourtant, les diplomates qui suivent de près le sort de l’accord nucléaire disent que tous ceux qu’ils ont interrogés dans l’entourage du président sont favorables à ce qu’il donne une nouvelle fois son aval. Et même le ministre de la Défense, Jim Mattis, a déclaré devant une commission du Sénat la semaine dernière (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

“L’Iran ne tombera pas dans le piège américain”
Donald Trump maintient finalement l’accord sur l’Iran
Trump, Dr Jekyll et Mr Hyde
Joe Junior, le nouveau Kennedy
Recevez la newsletter Le Point.fr
” data-reactid=”29″>Lire la suite sur LePoint.fr

“L’Iran ne tombera pas dans le piège américain”
Donald Trump maintient finalement l’accord sur l’Iran
Trump, Dr Jekyll et Mr Hyde
Joe Junior, le nouveau Kennedy
Recevez la newsletter Le Point.fr